Le Délégation de Service Public OPALYS, signée par le SIPPEREC en janvier 2007 devait permettre le raccordement en fibre optique de 13 communes, dont Nogent-sur-Marne, moyennant un investissement public de 3,3M€

Où en sommes nous 5 ans après? Dans l'impasse puisque le rapport d'activité 2010 n'a pas été approuvé par le SIPPEREC

Le SIPPEREC a refusé de me fournir le rapport d'activité non approuvé, mais un recours auprès de la CADA m'a permis de l'obtenir, et il est ici : OPALYS - CR Technique et Financier 2010

L'introduction du Président d'OPALYS est édifiante : le réseau ne sert qu'à SFR. Donc l'argent public a servi à SFR à poser une fibre qui n'est pas partageable avec les autres opérateurs et non conforme aux recommandations de l'ARCEP. Une fibre unique en France et qui est dans l'impasse sauf à renégocier la DSP comme le demande le délégataire.

IL SERAIT SCANDALEUX DE RAJOUTER DE L'ARGENT PUBLIC DANS CE PROJET...MAIS IL FAUT SORTIR DE L'IMPASSE

Les copropriétés raccordées par OPALYS devront réfléchir sérieusement aux conséquenceS d'une signature d'une convention de raccordement non conforme aux recommandations de l'ARCEP.

Extrait de l'introduction du rapport 2010 OPALYS

L’année 2010 marque également la confirmation de la non adaptation du modèle technico-économique imaginé à la signature de la convention début 2007.

En effet la volonté de la majorité des opérateurs FTTH actuels de se raccorder en passif sur le réseau et non en actif comme prévu à la convention, et l’obligation formulée par l’ARCEP d’ouvrir le réseau en mutualisation passive très en aval, au pied des immeubles, bouleversent complètement l’économie de la DSP. Il est indispensable en 2011 de repenser le modèle actuel en prenant en compte l’évolution importante du marché et de l’environnement réglementaire depuis 2007, et d’imaginer les conditions technico-économique permettant une reprise des investissements et une poursuite de l’exploitation de la DSP dans un contexte de rentabilité retrouvé.

Nous espérons que cette année 2011 nous permettra de trouver une issue constructive avec le Sipperec pour la survie d’Opalys.