Nogent-sur-Marne, ville numérique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 5 août 2010

2 milliards d’euros pour le très haut débit : Les porteurs de projets ont jusqu’au 5 octobre 2010 pour remettre leur dossier de candidature

Le communiqué de presse du 4 août 2010 : http://www.datar.gouv.fr/IMG/Fichiers/CP%20Prog%20THD.pdf

Lire la suite...

lundi 12 avril 2010

Quelle stratégie télécom pour Nogent-sur-Marne?

Malgré les promesses de campagne et l'installation d'une commission ad-hoc pour étudier les enjeux des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication le 16 novembre 2009, rien n'a filtré des intentions du Maire et aucune concertation n'a eu lieu avec les habitants.

On peut regretter qu’aucune concertation n’ait eu lieu avec les habitants, car le futur des télécom qui engage la commune sur 20 ans me semble au moins aussi important que les crottes de chien.

Avant de parler de solution technique ou de projet de fibre à Nogent-sur-Marne, il me semble nécessaire de revenir aux fondamentaux. A savoir :

  • Quelle sont les besoins de la commune et de ses habitants
  • Quelle est la stratégie du Maire et du conseil municipal

Néanmoins, au détour des petites phrases du Maire et de Monsieur Ippolito, on peut essayer d’esquisser les priorités. Il serait intéressant de faire confirmer ceci par la commission TIC mise en place par le conseil municipal octobre 2009

Voici donc ce que j’en ai compris :

  1. Mise en place d’un réseau pour la vidéo-surveillance, en profitant de ce réseau pour raccorder les différents sites de la commune. Le raccordement des sites communaux pouvant servir à optimiser les couts télécom et à mieux équiper les écoles et certains services municipaux. Ce réseau de vidéo-surveillance pourrait aussi, à vérifier, faciliter les autres projets fibres car les caméras couvriront toute la commune
  2. Équipement fibre des quartiers d’affaire, en particulier « Nogent Baltard », pour améliorer l’attractivité de Nogent pour les entreprises
  3. Fourniture d’une qualité de service Internet minimale pour tous les nogentais. Aujourd’hui, 25% des nogentais ont moins de 5Mbits, ce qui sera très vite insuffisant pour accéder à certains sites. Compte tenu de la topologie de Nogent, les quartiers mal desservis sont principalement des quartiers à très faible densité de population qui risquent d’être délaissés par un projet de déploiement de fibre chez l’habitant (FTTH). Ou si le déploiement FTTH dure 15 ans, ces zones mal desservies risquent d’être raccorder dans plus de 10 ans, sauf subvention massive.
  4. Déploiement FTTH : le très haut débit pour tous. Cout estimé entre 3 et 5 millions d’€ suivant le coût de raccordement des zones pavillonnaires. On a déjà donné 300K€ environ à OPALYS pour fibrer les 8% de logement les moins coûteux à fibrer !!! et 18 mois après la date prévue contractuellement du premier raccordement, aucun habitant n'est raccordé malgré le paiement des subventions

Malgré quelques petites phrases du Maire lors des réunion de quartier :

  • Aucun bilan de OPALYS n'a filtré malgré 18 mois de retard. Il semble que la Mairie préfère une solution avec Orange que la Mairie va rencontrer avant la fin du printemps
  • Le Maire confirme l'importance qu'il attache au raccordement des zones mal desserves, sans qu'aucune solution ne soit esquissée 3,5 ans après sa demande au SIPPEREC

Bref beaucoup de rumeurs, mais rien de concret

samedi 20 mars 2010

Rapport d'activité OPALYS TELECOM 2008

J'ai obtenu du SIPPEREC, après intervention de la CADA, le Rapport d'activité 2008, qui aurait du être publié avant le 30 juin 2009. Rapport d'activité Opalys Telecom 2008

Je vous laisse regarder avant de faire mais commentaires.

samedi 27 février 2010

La montée en débit de l'Internet : L’ARCEP publie ses orientations relatives à la montée en débit via l’accès à la sous-boucle locale

Le communiqué intégral publié le 25-2-2010 est ici

La possibilité pour les opérateurs alternatifs de communications électroniques d’avoir accès, dans le cadre du dégroupage, à la boucle locale en cuivre de France Télécom au niveau des répartiteurs a permis, depuis une dizaine d’années, le développement de la concurrence et l’apparition d’offres d’accès à Internet parmi les moins chères du monde, très favorables aux consommateurs.

Afin d’offrir à des consommateurs encore plus nombreux des débits plus importants, plusieurs solutions techniques sont envisageables, le déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) constituant la solution la plus pérenne sur la plus grande partie du territoire.

Des solutions intermédiaires de montée en débit sont par ailleurs mobilisables, notamment celles consistant à amener la fibre optique jusqu’au sous-répartiteur pour permettre l’accès à la sous-boucle locale de France Télécom.

Après avoir consulté l’ensemble des acteurs du secteur et recueilli l’avis de l’Autorité de la concurrence, l’ARCEP publie des orientations relatives à la mise en œuvre de ces solutions de montée en débit via l’accès à la sous-boucle locale.

  • Dans les zones où le déploiement du FttH est prévu à court ou moyen terme (3 à 5 ans), l’ARCEP recommande aux acteurs publics et privés de ne pas déployer de solutions intermédiaires de montée en débit et de concentrer leurs efforts et leurs moyens sur ces déploiements de réseaux à très haut débit FttH.
  • Là où le déploiement du FttH n’est pas prévu à court ou moyen terme, l’ARCEP estime que les solutions d’accès à la sous-boucle permettent d’apporter une montée en débit et peuvent donc être mises en œuvre rapidement, notamment par les collectivités territoriales.

D’ici mi-2010, après la fin des travaux techniques engagés, et conformément à ses obligations règlementaires, France Télécom précisera donc son offre de référence permettant l’injection de signaux DSL à la sous-boucle.

Les solutions de montée en débit sont toutefois susceptibles de réduire l’intensité concurrentielle acquise sur le marché du haut débit, principalement dans les zones dégroupées ou qui vont l’être à court terme. etc....

En revanche, dans les zones où le dégroupage n’est pas réalisé ou initié, les solutions d’accès à la sous-boucle ont peu ou pas d’impact concurrentiel et peuvent donc être mises en œuvre dès maintenant.

Lire la suite...

samedi 20 février 2010

30 milliards pour couvrir la France en Très Haut Débit...

La DATAR publie ses conclusions http://www.datar.gouv.fr/fr_1/amenagement_du_territoire_655/amenagement_numerique_208/du_tres_2852.html

Lire la suite...

samedi 13 février 2010

La stratégie d'investissement dans le fibre d'Orange

Le communiqué est ici http://francetelecom.com/fr_FR/finance/communiques/cp100210fr2.jsp

Lire la suite...

mercredi 27 janvier 2010

La Fibre optique se réveille chez OPALYS pour 50 clients dans 6 communes sur les 13 du projet, mais pas à Nogent sur Marne

Fibre optique : SFR recrute des testeurs en Ile-de-France

Si vous habitez Paris, Nanterre, Romainville, Le Pré-Saint-Gervais, Livry-Gargan, Villemomble, Bobigny ou Villeneuve-le-Roi et que vous êtes éligible à l'offre neufbox fibre de SFR, le temps est peut-être venu de bénéficier d'un accès Internet à 100 Méga gratuit pendant 3 mois.

SFR recrute en effet 20 testeurs qui bénéficient d'une offre ADSL chez un autre opérateur et 30 testeurs déjà abonnés à l'offre neufbox ADSL.

Cela tenderait à montrer que le projet OPALYS avance, mais que toutes les communes n'ont pas été activées. Par ailleurs, il se confirme que pour l'instant seul SFR, maison mère de OPALYS, propose une offre alors que OPALYS s'est engagé à permettre à tous les opérateur de proposer une offre.

Les communes en gras ci-dessus font partie du projet OPALYS. Les 7 autres communes du projet ne semblent pas concernées.

Rappelons que la DSP OPALYS prévoyait 10% des logements fibrés en janvier 2009, soient plus de 22 400 logements... Un an après on expérimente avec 50 clients

L'augmentation du prix de la boucle locale par France Telecom n'est que la répercussion de la nouvelle taxe imposée par le gouvernement...et contestée par Bruxelles.

dimanche 24 janvier 2010

Le Rapport annuel 2008 du SIPPEREC - publié en octobre 2009 - fait le point sur OPALYS

Attribuée en janvier 2007, la concession Opalys vise la création d’un réseau très haut débit de fibre optique à destination des publics résidentiels, dans 13 communes des Hauts-de-Seine, de Seine Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce réseau est déployé par Opalys Télécom, filiale de LD collectivités, elle même filiale de SFR

Le principe de fonctionnement du réseau Opalys est multi-opérateurs et multiservices, ce qui signifie qu’un même usager doit pouvoir bénéficier simultanément des services offerts par plusieurs opérateurs sur un même équipement. Mais le site de OPALYS indique que seul SFR est prête à fournir le service.

Lire la suite...

vendredi 15 janvier 2010

Orange et SFR s'allient pour déployer la fibre optique en zones moins denses - dont Nogent-sur-Marne est typiquement un exemple

Orange (France Télécom) et SFR ont signé jeudi un accord de co-investissement pour tester le déploiement conjoint d'un réseau de fibre optique (internet à très haut débit) dans les zones moyennement denses, ont-ils indiqué vendredi, confirmant une information des Echos.

Nous verrons, j'espère dans les prochains mois si c'est accord aura un impact sur Nogent-sur-Marne et le Projet OPALYS qui est au point mort. La Délégation de Service Public prévoyait 10% de logement fibré en janvier 2009.

Un an après, et 1 millions d'€ d'argent public dépensé après, le service fourni est égal à zéro.

RAPPELONS QUE OPALYS TELECOM EST UNE FILIALE DE SFR et que seul SFR se propose, si le projet aboutit, de fournir un service basé sur OPALYS alors que la DSP prévoyait un service ouvert à tous les opérateurs.

Un courrier en ce sens a été envoyé à François Fillon, qui doit annoncer lundi prochain les modalités du déploiement de la fibre optique en France.

Plus d'info ici

jeudi 14 janvier 2010

L'Avis du Sipperec sur la montée en Débit dans des zones comme Nogent-sur Marne

L'avis complet est disponible ici : http://www.sipperec.fr/fileadmin/templates/pdf/Actualites/Consultation_publique_sur_la_montee_en_debit-091123.pdf

Il est particulièrement bien motivé et tout à fait adapté aux communes desservies par le SIPPEREC, dont Nogent-sur-Marne. Le SIPPEREC y reconnait implicitement que la solution OPALYS était peu adaptée, mais était la seule disponible.

La lettre mensuelle du SIPPEREC de décembre 2009 résume sa position :

Y compris en première couronne, les habitants de certaines parties du territoire se plaignent de débits limités (512Kbps) qui ne leur permettent pas d’accéder au service triple play (internet télévision, téléphone). C’est pour résoudre cette question que le Sipperec demande l’application du dégroupage à la sous-boucle locale et du VDSL 2 dans les zones très denses, en application de la Loi sur l’économie numérique. C’est la solution pour atteindre des débits plus importants rapidement là où le déploiement de la fibre ne se fera pas à court terme dans les zones pavillonnaires ou de petits collectifs de moins de 12 logements.

Lire la suite...

mardi 17 novembre 2009

Le Maire de Nogent sur Marne s'intéresse aux NTIC pour respecter ses engagements de campagne

Lors du Conseil Municipal du 16 Novembre 2009

Une commission ad-hoc pour étudier les enjeux des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a été créée. Elle est présidée par Christophe Ippolito, délégué municipal aux nouvelles technologies, qui représente directement le Maire (président de droit), et par 5 membres qui ont été élus durant le conseil municipal (il n’y avait pas d’autre candidat) :

  • Philippe Sajhau (groupe Nogent avec vous)
  • Marc Arazi (Nogent c’est maintenant, majorité municipale)
  • Catherine Matruchot (Déléguée au Commerce et à l’Artisanat, majorité municipale)
  • Véronique Delannet (Chargée de la Famille, majorité municipale)
  • Aurélie Ossadzow (Chargée de la Mission handicap, majorité municipale)

Cette commission se saisira entre autres des dossiers de la fibre optique, et de la dématérialisation et son impact positif pour l’environnement. Le Maire a précisé que cette commission était créée dans le cadre des « engagements qui avaient été pris », et qu’elle pourrait à l’occasion s’adjoindre les compétences de spécialistes extérieurs au conseil municipal.

mardi 10 novembre 2009

OPALYS : la commercialisation a démarré... mais pas encore à Nogent-sur-Marne

Le SIPPEREC communique le 1er septembre 2009 ici en page 2 pour les télécom et OPALYS :

''L’objectif de déploiement de la phase 1 est sur le point d’être atteint sur 11 communes des 13 communes concernées*. La commercialisation a démarré sur les villes de Bagnolet, Bobigny, Le Pré St Gervais, Livry-Gargan, Nanterre, Romainville, Villemomble et Villeneuve-le-Roi. Au 31 août 2009, 13 406 logements, répartis sur ces communes sont ouverts à la commercialisation. D’autres logements sont en cours d’ouverture à Drancy, au Blanc-Mesnil et à Noisy-le-Sec. Les travaux sont planifiés à Nogent-sur-Marne et au Blanc-Mesnil pour raccorder les logements du bailleur « Immobilière 3F ». Avec ce type de réseau l’utilisateur, s’il le souhaite, ne sera plus lié à un seul opérateur, à la grande différence du modèle de l’ADSL. Alors que de nombreux réseaux fonctionnent sur ce principe en Europe du Nord. Il s’agira d’une première de ce type en France pour un réseau destiné à servir les publics résidentiels.''

En réalité, la phase 1 prévoyait 22400 logements en janvier 2009. En théorie, l'utilisateur n'est pas lié à un seul opérateur pour l'instant. En pratique, seul SFR, propriétaire du réseau, propose un service. A Nogent, cela reste flou...

L'enjeu de rentabilité reste Nanterre... qui fait aussi partie de la DSP "Haut-Débit 92"

jeudi 5 novembre 2009

Le SIPPEREC paye la subvention à OPALYS mais ne suit pas l'avancement du délégataire

Dans le courrier joint, le SIPPEREC envoie la copie des deux virements constatant le paiement d'une partie de la subvention au projet fibre pour un total 1 089 000€.

Presque trois ans après la signature de la DSP, il aurait du avoir payé les 3,3M€ de subvention depuis janvier 2009.

Dans son courrier en date du 30 Septembre 2009, le SIPPEREC indique :

"Il n'existe pas de procès-verbal ou de document constatant le respect des engagements de couverture prévus 2 ans après la signature du contrat, ou le retard du concessionnaire.

Quel beau pléonasme : Le SIPPEREC n'a donc constaté ni le respect des engagements, ni le retard...11 mois après le date prévue au contrat.

La subvention n'ayant pas été versée, on peut supposer que retard il y a...mais que le SIPPEREC tente un aménagement en douceur...après l'échec de la concession câble DSP plaque trois..

Va-t'on vers un nouveau scandale? Il y a manifestement scandale du silence sur ce projet.

En tout cas le rapport d'activité prévu contractuellement pour l'année 2008 n'est pas paru, 10 mois après la fin de l'exercice.

Une carte des commerçants autour de la place Leclerc

Grace à Google Map, retrouvez tous les commerçants autour de la place Leclerc

Cliquez ici

mardi 13 octobre 2009

Communication officielle du SIPPEREC sur la Fibre optique OPALYS

Comme je vous l'avais annoncé le 27 Septembre, le SIPPEREC vient de me communiquer des informations publiques sur le projet OPALYS, suite à ma demande à la CADA :

Conformément à l'échéancier de la page 32, les sommes suivantes auraient dues êtres versées suivant l'échéancier suivant

  • 660 K€ le 16 avril 2007
  • 429 K€ à partir du 4ème mois d'exécution de la convention (+ 45 jours de délais de paiement)
  • Puis 4 versement de 429 K€ tous les deux mois
  • 165K€ fin juillet 2008 et fin janvier 2009 et après l'accomplissement des jalons structurants de la phase initiale conformément à l'annexe 3 qui n'est pas un document public.
  • 165K€ à l'accomplissement des engagements de la phase initiale de 2 ans.

Vue l'échéancier de paiement communiqué par le SIPPEREC, l'une des deux hypothèse suivante est vrai :

  • Le projet a au moins un an de retard : les engagements prévus au 18ème mois ne sont pas tenus
  • Le délégataire n'a pas demandé 1881K€ de subventions prévues par la convention, alors qu'il aurait pu le faire.

Dans son courrier en date du 30 Septembre 2009, le SIPPEREC indique : "Il n'existe pas de procès-verbal ou de document constatant le respect des engagements de couverture prévus 2 ans après la signature du contrat"

Enfin, comme on peut le constater sur le site de OPALYS, seul SFR, maison mère de OPALYS, a été agréée pour fournir des services très haut débit à partir de la fibre optique publique OPALYS.

Quand on sait que la DSP doit être une infrastructure neutre permettant à tous les opérateurs de fournir un service haut débit, on peut être étonné que seul le délégataire ayant une subvention se soit déclaré prêt à fournir un service.

En pratique, il n'y a en France que 3 opérateurs déclarés en haut-débit et très haut-débit. Les conséquences pour Nogent-sur-Marne :

  • Orange qui, a mon sens, ne se raccordera pas de sitôt à OPALYS car sa fibre arrive à Fontenay et il faudrait traverser tout Nogent pour se raccorder à OPALYS. Soit un investissement disproportionné par rapport au marché de 49 immeubles raccordés. Dans 5 à 10 ans, Orange s'intéressera à la fibre à Nogent qui n'est pas assez dense pour rentabiliser la fibre sans subvention.
  • Free dont le réseau est incompatible avec celui de OPALYS...
  • SFR ...et on peut attendre que le Maire sable le champagne au premier client opérationnel

dimanche 11 octobre 2009

Grand succès du Velib du RER-A de Nogent sur Marne qui est enfin disponible

A l'évidence, en ce Dimanche 11 octobre il ne restait que 4 vélib à 17 heures et un client se servait.

Il situé là où est le vélo vert sur la carte au bout du lien

Photo velib nogent 1

Photo velib nogent 2

dimanche 27 septembre 2009

Infos sur la Fibre Optique à Nogent-sur-Marne (Délégation de Service Public gérée par OPALYS Telecom)

Tout d'abord, la CADA (Commission d'accès aux Documents Administratifs ) a donné un avis favorable, le 18 septembre dernier, à la communication libre de la Délégation de Service Publique "DSP plaque 3" : Avis_CADA_sur_publication_DSP_plaque_3_par_SIPPEREC

  • La CADA demande qu'une version electronique soit communiquée alors que le SIPPEREC proposait de faire payer une copie papier plus de 13€
  • La CADA précise que l'intégralité du document est publique, alors que le SIPPEREC indiquait vouloir masquer des informations couvertes par le secret des affaires

Cette DSP était restée une Arlésienne depuis sa signature en Janvier 2007.

Ce qui veut dire que toutes les informations sur la fibre à Nogent-sur-Marne doivent être rendues publiques malgré un silence assourdissant de la Mairie et du SIPPEREC. Je m'efforcerais donc dans les jours prochains d'informer les Nogentais sur l'état de ce projet. En attendant la communication intégrale du dossier par le SIPPEREC, je peux vous donner ci-dessous les informations déjà à ma disposition.

Rappelons d'abord les faits :

  1. Le SIPPEREC a signé en janvier 2007 une délégation de service public avec OPALYS Telecom, filiale de SFR.
  2. Cette délégation est prévue sur 20 ans
  3. Elle doit permettre d'apporter la fibre optique jusqu'aux domiciles de 13 communes, dont Nogent-sur-Marne.
  4. Sur une période de 2 ans finissant en Janvier 2009, OPALYS Telecom s'est engagé fermement à fibrer 10% des logements.
  5. Cette fibre doit être un service public qui doit permettre à tous les Fournisseurs d'Accès à Internet de fournir des services Internet à très haut débit en utilisant cette infrastructure de fibre optique
  6. L'investissement prévu était de 9 727 000€ dont 3,3 millions de subventions publiques (Cette subvention provenait d'un procès contre le concessionnaire précédent qui n'avait pas rempli ses engagements de câblage traditionnel).

Investissements prévisionnels OPALYS Telecom

De quelles informations disposons nous aujourd'hui sur l'état d'avancement du projet, 9 mois après la fin de la période d'engagement ferme du concessionnaire (10% des logements fibrés) :

  1. Des travaux de fibrages ont eu lieu entre la Marne et la place Leclerc avec la pose de belles plaques en fonte OPALYS.
  2. Monsieur Hippolito, conseiller municipal a donné un Interview au Parisien ici
  3. Le Bilan de OPALYS Telecom à fin 2008 fait état d'un total de bilan de 8.370.000€ pour un total d'actif immobilisé de 5.460.000€
  • Les actifs immobilisés sont de l'ordre de 50% des investissements prévisionnels à fin 2008
  • Le total de bilan laisse supposer que la subvention publique a été versée
  • Le chiffre d'affaire est à 0€, prouvant qu'aucun client n'a été facturé à fin 2008

4. Le site de OPALYS montre que seul SFR, maison mère de OPALYS, a choisi OPALYS pour fournir des services de fibres optiques sur Nogent-sur-Marne.

  • Alors que la subvention publique était liée à la construction d'une infrastructure neutre ouverte à tous les opérateurs, force est de constaté que 9 mois après la fin de la phase un, les fonds publics n'ont servi qu'à subventionner le groupe SFR. Et si un premier Nogentais avait été fibré par SFR, nous le saurions!!! Je suis sur que la communication aurait fleuri. De toute façon, sans communication, on ne voit pas comment SFR va capter des clients sur la fibre optique à Nogent-sur-Marne

vendredi 25 septembre 2009

Le Velib arrive au RER de Nogent sur Marne

Après quelques péripéties administratives, le Velib a été annoncé pour fin Septembre.

La photo ci-jointe, prise le 25-9-9 montre que l'ensemble des 50 bornes sont prêtes, et le goudron est coulé et encore frais. La première photo du Velib de Nogent près du RER A

Il ne manque plus qu'à enlever les palissades et à apporter les vélos.

La station Vélib est en face du Lycée Albert De Mun, à 200 mètres du RER A

dimanche 12 juillet 2009

Selection de glaciers italiens artisanaux à Paris... et à Rome et Turin

Rien de vaut un bon sorbet artisanal ou une bonne glace artisanale pour se rafraichir et gouter des saveurs authentiques.

Outre Berthillon qui me régale depuis 40 ans et qui est la référence du sorbet et de la glace à Paris,

Quelques excellents glaciers italiens ont fait leur apparition à Paris depuis quelques années.

Ayant vécu 5 ans en Italie, je trouve que la glace italienne authentique (gelato italiano artigianale) est la meilleure du monde. Si vous allez à Rome, allez absolument

Et à Turin, goutez absolument les glaces GROM à l'une des trois adresses. Il y a aussi Grom à Venise, New York, et dans toute l'Italie

Voici ma sélection de glaciers Italiens à Paris sur la carte

GROM - 81, Rue de Seine et 111, Boulevard Beaumarchais

  • Petite société turinoise utilisant majoritairement des produits AOC. Ces produits sont principalement piémontais pour ceux qui poussent sous nos latitudes.
  • Mes parfums préférés : Cassata à la ricotta de brebis et citron d'Amalfi

Gelati d'Alberto

  • Fête ses 10 ans en 2009
  • Beaux cornets en forme de fleur

Pozzetto gelato - 39 rue du roi de Sicile Paris 4ème - tél. 01 42 77 08 64 Raimo - 59,61 Boulevard de Reuilly Paris 12ème

  • L'un des plus anciens glaciers italiens de Paris

Amorino

  • Amorino qui compte 28 boutiques (mi-2009) est devenu, selon moi, trop industriel. Contrairement aux adresses ci-dessus, je trouve que l'on retrouve moins la saveur et le goût des produits de base

samedi 11 juillet 2009

L'élection de Jacques. J.P. Martin, Maire de Nogent-sur-Marne, est validée en appel par le Conseil d'Etat

Le Conseil d'Etat s'est prononcé : l'élection de Jacques J.P. Martin et J.R. Fontaine est validée comme l'annonce le site de la ville

L'arrêt du Conseil d'Etat en date du 10 juillet 2009 annule le jugement du Tribunal administratif de Melun de 2008 qui les avait déclaré inéligibles pour un an.

Le site de la la ville publie une copie de l'arrêt : Copie de l'arrêt

- page 2 de 4 -