Nogent-sur-Marne, ville numérique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 23 novembre 2014

L'implantation des caméras de surveillance à Nogent sur Marne rendue facilement accessible

Voici la carte des implantations obtenue grâce à l'action de l'association Action Nogent, à partir de données publiques parfois complexes à obtenir.

http://action-nogent.fr/2014/11/implantation-des-cameras-de-videosurveillance/

samedi 14 mai 2011

Le règlement d'urbanisme de Nogent-sur-Marne enfin en ligne

Réglement d'urbanisme de Nogent-sur-Marne - Zone UC

Lire la suite...

mercredi 23 février 2011

Début de la fibre à Nogent en image en live

Ce jour, 23 février 2011, 2000 mètres de fibres sont tirées dans les conduites France Telecom pour préparer le fibrage de 593 logements comme le montre le plan ci-dessous qui concerne l'avenue de la Source (jusqu'au 19) et l'avenue de la Belle Gabrièle. Plan de fibrage avenue de la Source

Suite à cette pose, les raccordements avec le réseau principal seront probablement effectués dans la foulée (une semaine?). Ensuite, on peut espérer que les copropriétés et peut-être les pavillons pourront être raccordés. Ci dessous la bobine de fibre et la chambre de tirage ouverte ou passe la fibre :

Bobine de fibre Chambre de tirage

Il serait intéressant de pouvoir être informés sur un planning plus détaillé. En effet, ce matin en même temps que France Telecom posait la fibre dans des conduites existantes, une entreprise faisait des tranchées à 50 mètres de là près du RER, sans que les ouvriers puissent indiquer l'objectif de de ces travaux.

La Mairie maitrise elle tous ces travaux? Pourquoi une communication aussi floue? Si j'ai pu prendre la photo des plans, la Mairie pourrait fournir une meilleure information sans fournir ces plans qui sont probablement confidentiels.

mercredi 16 février 2011

Championne d'Europe de l'utilisation du chèque, la France doit-elle renoncer aux chèques bancaires et mettre en place un malus écologique sur l'émission de chaque chèque

L'arrivée du SEPA ( Single Euro Payments Area ou espace unique de paiements en euro) doit être l'occasion pour la France de réellement se poser la question de la suppression du chèque. Le SEPA ne prévoit l'introduction que de paiements entièrement électroniques, et déjà 14 pays européens ont supprimé l'usage du chèque. La France consomme 50% des chèques européens et est de très loin le plus gros consommateur européen de chèques.

La Grande-Bretagne, deuxième plus mauvais élève de l'Europe, a récemment décidé la suppression des chèque à l'horizon 2018 avec un plan de migration et d'aide à la migration

Lire la suite...

lundi 12 avril 2010

Quelle stratégie télécom pour Nogent-sur-Marne?

Malgré les promesses de campagne et l'installation d'une commission ad-hoc pour étudier les enjeux des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication le 16 novembre 2009, rien n'a filtré des intentions du Maire et aucune concertation n'a eu lieu avec les habitants.

On peut regretter qu’aucune concertation n’ait eu lieu avec les habitants, car le futur des télécom qui engage la commune sur 20 ans me semble au moins aussi important que les crottes de chien.

Avant de parler de solution technique ou de projet de fibre à Nogent-sur-Marne, il me semble nécessaire de revenir aux fondamentaux. A savoir :

  • Quelle sont les besoins de la commune et de ses habitants
  • Quelle est la stratégie du Maire et du conseil municipal

Néanmoins, au détour des petites phrases du Maire et de Monsieur Ippolito, on peut essayer d’esquisser les priorités. Il serait intéressant de faire confirmer ceci par la commission TIC mise en place par le conseil municipal octobre 2009

Voici donc ce que j’en ai compris :

  1. Mise en place d’un réseau pour la vidéo-surveillance, en profitant de ce réseau pour raccorder les différents sites de la commune. Le raccordement des sites communaux pouvant servir à optimiser les couts télécom et à mieux équiper les écoles et certains services municipaux. Ce réseau de vidéo-surveillance pourrait aussi, à vérifier, faciliter les autres projets fibres car les caméras couvriront toute la commune
  2. Équipement fibre des quartiers d’affaire, en particulier « Nogent Baltard », pour améliorer l’attractivité de Nogent pour les entreprises
  3. Fourniture d’une qualité de service Internet minimale pour tous les nogentais. Aujourd’hui, 25% des nogentais ont moins de 5Mbits, ce qui sera très vite insuffisant pour accéder à certains sites. Compte tenu de la topologie de Nogent, les quartiers mal desservis sont principalement des quartiers à très faible densité de population qui risquent d’être délaissés par un projet de déploiement de fibre chez l’habitant (FTTH). Ou si le déploiement FTTH dure 15 ans, ces zones mal desservies risquent d’être raccorder dans plus de 10 ans, sauf subvention massive.
  4. Déploiement FTTH : le très haut débit pour tous. Cout estimé entre 3 et 5 millions d’€ suivant le coût de raccordement des zones pavillonnaires. On a déjà donné 300K€ environ à OPALYS pour fibrer les 8% de logement les moins coûteux à fibrer !!! et 18 mois après la date prévue contractuellement du premier raccordement, aucun habitant n'est raccordé malgré le paiement des subventions

Malgré quelques petites phrases du Maire lors des réunion de quartier :

  • Aucun bilan de OPALYS n'a filtré malgré 18 mois de retard. Il semble que la Mairie préfère une solution avec Orange que la Mairie va rencontrer avant la fin du printemps
  • Le Maire confirme l'importance qu'il attache au raccordement des zones mal desserves, sans qu'aucune solution ne soit esquissée 3,5 ans après sa demande au SIPPEREC

Bref beaucoup de rumeurs, mais rien de concret

samedi 27 février 2010

La montée en débit de l'Internet : L’ARCEP publie ses orientations relatives à la montée en débit via l’accès à la sous-boucle locale

Le communiqué intégral publié le 25-2-2010 est ici

La possibilité pour les opérateurs alternatifs de communications électroniques d’avoir accès, dans le cadre du dégroupage, à la boucle locale en cuivre de France Télécom au niveau des répartiteurs a permis, depuis une dizaine d’années, le développement de la concurrence et l’apparition d’offres d’accès à Internet parmi les moins chères du monde, très favorables aux consommateurs.

Afin d’offrir à des consommateurs encore plus nombreux des débits plus importants, plusieurs solutions techniques sont envisageables, le déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) constituant la solution la plus pérenne sur la plus grande partie du territoire.

Des solutions intermédiaires de montée en débit sont par ailleurs mobilisables, notamment celles consistant à amener la fibre optique jusqu’au sous-répartiteur pour permettre l’accès à la sous-boucle locale de France Télécom.

Après avoir consulté l’ensemble des acteurs du secteur et recueilli l’avis de l’Autorité de la concurrence, l’ARCEP publie des orientations relatives à la mise en œuvre de ces solutions de montée en débit via l’accès à la sous-boucle locale.

  • Dans les zones où le déploiement du FttH est prévu à court ou moyen terme (3 à 5 ans), l’ARCEP recommande aux acteurs publics et privés de ne pas déployer de solutions intermédiaires de montée en débit et de concentrer leurs efforts et leurs moyens sur ces déploiements de réseaux à très haut débit FttH.
  • Là où le déploiement du FttH n’est pas prévu à court ou moyen terme, l’ARCEP estime que les solutions d’accès à la sous-boucle permettent d’apporter une montée en débit et peuvent donc être mises en œuvre rapidement, notamment par les collectivités territoriales.

D’ici mi-2010, après la fin des travaux techniques engagés, et conformément à ses obligations règlementaires, France Télécom précisera donc son offre de référence permettant l’injection de signaux DSL à la sous-boucle.

Les solutions de montée en débit sont toutefois susceptibles de réduire l’intensité concurrentielle acquise sur le marché du haut débit, principalement dans les zones dégroupées ou qui vont l’être à court terme. etc....

En revanche, dans les zones où le dégroupage n’est pas réalisé ou initié, les solutions d’accès à la sous-boucle ont peu ou pas d’impact concurrentiel et peuvent donc être mises en œuvre dès maintenant.

Lire la suite...

dimanche 24 janvier 2010

Le Rapport annuel 2008 du SIPPEREC - publié en octobre 2009 - fait le point sur OPALYS

Attribuée en janvier 2007, la concession Opalys vise la création d’un réseau très haut débit de fibre optique à destination des publics résidentiels, dans 13 communes des Hauts-de-Seine, de Seine Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce réseau est déployé par Opalys Télécom, filiale de LD collectivités, elle même filiale de SFR

Le principe de fonctionnement du réseau Opalys est multi-opérateurs et multiservices, ce qui signifie qu’un même usager doit pouvoir bénéficier simultanément des services offerts par plusieurs opérateurs sur un même équipement. Mais le site de OPALYS indique que seul SFR est prête à fournir le service.

Lire la suite...

vendredi 15 janvier 2010

Orange et SFR s'allient pour déployer la fibre optique en zones moins denses - dont Nogent-sur-Marne est typiquement un exemple

Orange (France Télécom) et SFR ont signé jeudi un accord de co-investissement pour tester le déploiement conjoint d'un réseau de fibre optique (internet à très haut débit) dans les zones moyennement denses, ont-ils indiqué vendredi, confirmant une information des Echos.

Nous verrons, j'espère dans les prochains mois si c'est accord aura un impact sur Nogent-sur-Marne et le Projet OPALYS qui est au point mort. La Délégation de Service Public prévoyait 10% de logement fibré en janvier 2009.

Un an après, et 1 millions d'€ d'argent public dépensé après, le service fourni est égal à zéro.

RAPPELONS QUE OPALYS TELECOM EST UNE FILIALE DE SFR et que seul SFR se propose, si le projet aboutit, de fournir un service basé sur OPALYS alors que la DSP prévoyait un service ouvert à tous les opérateurs.

Un courrier en ce sens a été envoyé à François Fillon, qui doit annoncer lundi prochain les modalités du déploiement de la fibre optique en France.

Plus d'info ici

mardi 17 novembre 2009

Le Maire de Nogent sur Marne s'intéresse aux NTIC pour respecter ses engagements de campagne

Lors du Conseil Municipal du 16 Novembre 2009

Une commission ad-hoc pour étudier les enjeux des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a été créée. Elle est présidée par Christophe Ippolito, délégué municipal aux nouvelles technologies, qui représente directement le Maire (président de droit), et par 5 membres qui ont été élus durant le conseil municipal (il n’y avait pas d’autre candidat) :

  • Philippe Sajhau (groupe Nogent avec vous)
  • Marc Arazi (Nogent c’est maintenant, majorité municipale)
  • Catherine Matruchot (Déléguée au Commerce et à l’Artisanat, majorité municipale)
  • Véronique Delannet (Chargée de la Famille, majorité municipale)
  • Aurélie Ossadzow (Chargée de la Mission handicap, majorité municipale)

Cette commission se saisira entre autres des dossiers de la fibre optique, et de la dématérialisation et son impact positif pour l’environnement. Le Maire a précisé que cette commission était créée dans le cadre des « engagements qui avaient été pris », et qu’elle pourrait à l’occasion s’adjoindre les compétences de spécialistes extérieurs au conseil municipal.

samedi 22 mars 2008

Dans son programme 2008-2014, le Maire de Nogent-sur-Marne s'est engagé sur "Nogent, ville Numérique"

Dans son programme 2008-2014, le Maire Nogent-sur-Marne s'est engagé sur "Nogent, ville Numérique".

C'est à l'évidence un sujet stratégique pour l'avenir de la ville que j'ai modestement contribué à mettre en lumière pendant la campagne électorale 2008.

En effet, tous les candidats ont repris peu ou prou mes idées. Le nombre d'accès à mon site (plusieurs milliers pendant la campagne) montre à lévidence d'intérêt des nogentais pour ce sujet.

Mais c'est bien sur le programme du Maire élu qui sera mis en œuvre. Ce site aura maitenant pour but de conserver une vigilence active sur la mise en œuvre de ce programme.

Voici une copie du site de campagne nogent2008 qui décrit le programme du Maire: http://www.nogent2008.com/Nogent-ville-numerique.html

  • Encourager et accompagner le déploiement du haut et du très haut débit pour permettre l’accès aux services multiples TV/Internet/téléphone pour les Nogentais. Mettre en place des espaces publics numériques, former les scolaires et les seniors.
  • Contribuer à réduire la fracture numérique. Mettre en place avec des opérateurs le "triple play social" pour 1 euro par mois.
  • Permettre aux citoyens et aux entreprises l’accès aux « e-services » dématérialisés. Mettre en place une carte de vie quotidienne (écoles, crèches, cantines, piscine…).
  • Utiliser les nouvelles technologies pour faciliter la démocratie : sondages en ligne « Votre avis nous intéresse », forums-débats, le maire et l’équipe municipale en direct, chat mensuel…
  • Moderniser les méthodes informatiques des services municipaux pour valoriser le travail du personnel et réduire les coûts de fonctionnement.
  • Adhérer à la mission écoter (espace d’échange entre collectivités et professionnels des NTIC).

mercredi 5 mars 2008

Commentaire sur le programme numérique de JP. Martin pour Nogent-sur-Marne

Le candidat JP. Martin a prévu un programme "Nogent, ville numérique" extrêmement ambitieux.

Ce programme est la somme des programmes publiés avant lui par les autres candidats qui ont une ambition numérique, principalement Marie-Anne Montchamp et Marc Arazi.

Mais son programme possède deux caractéristiques étonnantes qui valent la peine d'être mentionnées ici:

  1. Il ajoute un accès Internet social à 1€. C'est une belle initiative copiée du projet des 100000 HLM de Paris. Mais Nogent n'est pas aussi attractif que Paris pour les opérateurs, et cela pourrait couter à la ville entre 200K€ et 400K€ par an.
  2. Ni le bilan, ni le programme de JP. Martin ne mentionnent le réseau de fibre optique OPALYS. Alors que cette DSP signée en Janvier 2007 doit déployer la fibre optique pendant 20 ans sur Nogent-sur-Marne, il est très étonnant que ni le Maire sortant, ni le candidat Martin n'en parlent.

Malgré l'importance capitale de la fibre optique pour Nogent dans les 6 prochaines années, ce silence est très surprenant.

Comment se fait-il que Monsieur Martin, d'habitude si prolixe sur ces réalisations, se soit tu sur un tel projet majeur.

Je ne vois que deux raisons possibles:

  1. il a laissé Nogent s'engager sur 20 ans sans même présenter ce projet au conseil municipal.
  2. Il s'est rendu compte du mauvais choix fait début 2007.

J'avais fait pour Monsieur Martin un rapport très critique sur ce projet début 2007. Malgré cela il est passé outre et n'a même pas pris soin d'informer le conseil municipal.

lundi 25 février 2008

Nogent Numérique en phase avec les objectifs nationaux de développement du très haut débit

A l'Assemblée Nationale, la Présidente de la sous-commission Artisanat, PME, Consommation et Communications électroniques et postales soutien notre projet :

"Je pense qu’il est ambitieux et réaliste, c'est-à-dire bien équilibré, en adéquation avec les besoins actuels et futurs des habitants, des écoles et entreprises. Félicitations !

Active dans plusieurs commissions nationales sur ce sujet, je puis dire qu’il est en phase avec les objectifs nationaux de développement du « très haut débit » pour tous et avec les différents scenarii envisagés dans le cadre de l’aménagement national du territoire.

Je suite prête, comme je te l’ai déjà dit, à défendre, à tes cotés, les projets du développement numérique de Nogent-sur-Marne"

Lettre de soutien Laure de la Raudière,

vendredi 15 février 2008

Comment obtenir le haut-débit et le très-haut débit sans ruiner les finances de Nogent-sur-Marne

Avant de répondre à cette question, je rappellerai sommairement les objectifs que semblent partager, avec quelques divergences, les deux seuls candidats qui ont présenté un plan :

  • Le haut débit est une clé du développement économique. Il doit permettre l’accès à des nouveaux services pour tous les citoyens, et doit aider à moderniser la gestion de la ville tout en améliorant la démocratie municipale.

En termes de haut débit, trois priorités sont identifiées :

  1. Le haut-débit pour tous (contre moins de la moitié aujourd’hui)
  2. Le très haut débit pour quelques zones prioritaires à identifier (zones de développement économique, bâtiments publics, etc..)
  3. Le très haut débit pour tous

Il est clair que la cible est le très haut débit pour tous, mais que la date de cette cible est assez lointaine. Néanmoins il est nécessaire d’anticiper les infrastructures qui attireront les opérateurs de télécommunication et les inciteront à poser la fibre à Nogent avant les autres villes.

Lire la suite...

lundi 11 février 2008

Marie-Anne Montchamp publie : Le Programme Nogent Numérique pour les élections municipales 2008

Trois posts déjà disponibles : Nogent Numérique sur le blog de campagne de Marie-Anne Montchamp

  • Nogent Numérique – Une gestion modernisée de la vie Municipale, efficace et contribuant au développement durable.
  • Nogent Numérique et Développement Durable
  • Nogent Numérique et Pôle Leclerc

A venir

  • Nogent Numérique et Enseignement
  • Nogent Numérique et Urbanisme

lundi 4 février 2008

Danger des équipements France Telecom occupant la voie publique

France Telecom occupe, moyennant redevance, le domaine public de la commune. La commune a donc le pouvoir, via le SIPPEREC qui gère le contrat d'usage du domaine public, d'imposer un entretien minimum des meubles urbains

Lire la suite...

samedi 2 février 2008

Le cadastre est enfin disponible en ligne

http://www.cadastre.gouv.fr permet de consulter le cadastre en ligne. Mais Nogent-sur-Marne n'est pas encore disponible!! Il faudra attendre deux ou trois semaines

Lire la suite...

vendredi 25 janvier 2008

Marie-Anne Montchamp, députée UMP, participe sur BFM radio à un débat sur le rapport Attali libérons la croissance

Le posdast du débat du 23 janvier sur BFM radio est là

Marie-Anne Montchamp, candidate à l'élection municipale de Nogent-sur-Marne, indique que son programme pour Nogent-sur-Marne est en phase avec les recommandations du rapport Attali sur le haut-débit, en particulier pour résorber la fracture numérique entre les zones denses et les zones pavillonaires qui sont moins rentables pour les investissements fibre optique des opérateurs télécom.

Lire la suite...

jeudi 24 janvier 2008

Le programme de Marie-Anne Montchamp sur le haut-débit et la modernisation de Nogent est en phase avec le rapport de Jacques Attali pour la libération de la croissance remis hier à Nicolas Sarkozy

Pour coller à l’actualité j’ai obtenu le droit de publier succinctement par anticipation une partie de ce programme. Ce sujet sera développé sur le blog de la campagne http://ma-montchamp2008.blogspot.com pour discussion et débat.

Deux décisions du rapport Attali (page 56) concernent l'infrastructure haut débit fixe (Internet à la maison, dans les TPE, les écoles, les maisons de retraites, etc..) et une décision concerne l’enseignement de l'Internet dans le primaire (page 26 du rapport) Elles avaient été anticipées et incluses dans notre programme, et elles seront mises en œuvre à Nogent-sur-Marne respectivement aux horizons 2009-2011 et 2016

  • DÉCISION 49 - Garantir une couverture numérique optimale en 2011. Par « couverture numérique optimale » il faut entendre l'accès de tous .... à un débit minimum de 10 mégabits par seconde à Internet.
  • DÉCISION 50 - Réaliser l’accès pour tous au très haut débit en 2016
  • DÉCISION 2 - Repenser le socle commun des connaissances pour y ajouter le travail en groupe, l’anglais, l’informatique et l’économie.

Nous avons ainsi fixé trois priorités pour Nogent-sur-Marne en matière de Internet Haut débit et très haut-débit

  1. Améliorer l’accès Internet haut débit des 50% de particuliers et professionnels Nogentais mal desservis aujourd’hui (conforme à décision 49 du rapport Attali) – 2009-2011
  2. Une infrastructure très haut débit pour les bâtiments dépendant de la commune, en particulier les écoles pour favoriser l’enseignement Internet (décision 2 du rapport Attali) – planning en fonction des besoins à approfondir : Cette infrastructure sera financée en partie par les opérateurs privés en charge du très haut-débit, et pour partie par les économies de télécommunication générées par la mutualisation rendu possible
  3. Généraliser le très haut débit pour tous à l’horizon à l’horizon 2016 (décision 50 du rapport Attali)

Lire la suite...